Le site IMMOGREEN INVEST ® présente des investissements

en immobilier et énergies renouvelables.

Bonne visite

 


 

06/2017  >>  LMNP nouveaux programmes   cliquez ici


ACTUALITÉS

  • CB le 01/07/2017

La hausse du Livret A confirmée par l'inflation

 

Bloqué à son plus bas niveau historique depuis deux ans, le taux du Livret A doit remonter le 1er août prochain.

C'est la conséquence de la formule de calcul en vigueur et du niveau d'inflation du mois de juin, dont l'Insee a livré une estimation.

 

lire >>

 

  • CB le 08/06/2017

Prêts immobiliers : la tendance du printemps-été 2017

 

Le crédit immobilier reste (très) bon marché. Les moyennes publiées par les courtiers spécialisés en ce début de mois de juin restent globalement contenues dans une fourchette de 1,60% à 1,80% sur 20 ans. Et les perspectives sont à la stabilisation pour les prochains mois. 

 

lire >>

 

  • CB le 05/05/2017

Immobiliers : le PTZ fausse-t-il les prix du neuf ?

 

Le Prêt à taux zéro aurait-il un effet pervers sur le marché de l’immobilier neuf ? Plusieurs études ont par le passé pointé l’effet inflationniste du PTZ sur les prix du foncier et de l’achat dans le neuf. Mais une étude récente vient contredire cette théorie.

 

 

lire >>

 

  • CB le 11/04/2017

Prêts immobiliers : les taux les plus compétitifs

 

La compétition fait rage sur le marché du crédit immobilier en ligne. Les taux affichés par ING Direct, Boursorama et Fortuneo se tiennent dans un mouchoir de poche !

 

 

lire >>

 

  • CB le 24/03/2017

Fiscalité de l'épargne : les propositions des candidats

 

Épluchons les programmes des candidats à l'élection présidentielle.

 

lire >>

 

  • CB le 23/02/2017

Taux immobiliers : de 1.25% à 2.70% sur 20 ans 

 

« Les taux fixes des prêts à l’habitat augmentent légèrement sur le trimestre dernier », constate l’Anil dans son baromètre trimestriel, publié en fin de semaine passée. Avant de tempérer : « Proches de ceux constatés l’été dernier, ils restent bien inférieurs aux taux observés il y a un an. »

 

lire >>

 

  • CB le 03/02/2017

Taux immobiliers : une remontée en pente douce 

 

La flambée des taux, ce n’est pas pour maintenant ! Les courtiers en crédit immobilier font état d’une hausse infime, et de façon disparate, en ce début février. De quoi accréditer la thèse d'une lente remontée en 2017, même si l’incertitude est de mise sur les marchés.

 

lire >>

 

  • MVVA le 24/12/2016

Pinel : ces simulations financières mensongères

 

"Achetez votre bien à partir de 150 euros par mois et augmentez vos revenus"...

Ces traditionnelles accroches des promoteurs pour attirer le chaland à la recherche d'un placement immobilier rentable (Pinel, Censi-Bouvard...) sont à interpréter avec prudence. D'autant plus qu'elles seraient communément assorties de simulations financières bien optimistes.  

Ces calculs, établis en ligne ou par un intermédiaire financier, qui vous prédisent ce que vous coûtera chaque mois votre achat immobilier seraient la plupart du temps erronés. Avec, dans certains cas, une marge d'erreur qui ne relèverait pas du risque, "mais carrément de l'escroquerie". C'est en tout cas ce que dénonce Cerenicimo, plateforme spécialiste de l'investissement immobilier, après avoir passé à la loupe plusieurs de ces simulations financières, et constaté des "omissions inexcusables" dans les calculs.  

La majorité de ces simulations ne seraient tout simplement pas fiables : "Moins de la moitié des présentations du marché du neuf tiennent par exemple compte de la fiscalité des revenus immobiliers", estime Benjamin Nicaise, président de Cerenicimo

Cerenicimo a relevé plusieurs pierres d'achoppement qui sont autant de points à vérifier si vous souhaitez vous lancer dans ce type d'investissement :  

·           La revente et la plus-value.

 Les simulations s'appuient sur des prix de cession peu réalistes bénéficiant d'une revalorisation annuelle du bien de 2 % !

·           Les impôts. 

On passe sous silence la fiscalité sur les revenus locatifs générés.

·           Le loyer et les charges.

En ce qui concerne les charges, la simulation doit prendre en compte les frais de gestion, les garanties contre les impayés, la vacance locative, les frais de relocation entre deux baux, la taxe foncière, les frais de copropriété et l'entretien courant.

 

  • CB le 17/11/2016

Taux immobiliers : légère remontée des taux en vue 

 

Les taux d'intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques, qui évoluent à des niveaux historiquement bas depuis des mois, pourraient désormais entamer une légère remontée, estiment des courtiers.

lire >>

 

  • IGI le 12/11/2016

Loi Censi Bouvard  

 

Le dispositif de réduction d’impôt Censi Bouvard prendra fin ce 31 décembre 2016 pour les acquisitions en résidence de tourisme.
Pour profiter de cette réduction d'impôt de 11% et défiscaliser vos revenus 2016 payables en 2017, la réservation d'un lot devra être signée avant cette date et l'acte notarié passé avant le 31 mars 2017.
  • CB le 10/09/2016

Taux immobiliers : c'est maintenant moins de 2% !

 

En janvier dernier, la moyenne des taux fixes sur 15 ans était encore à 2,01% selon l’observatoire Crédit Logement-CSA, dont les analyses reposent sur plus de 16.000 opérations en moyenne. Ce cap symbolique des 2% a donc été franchi, à la baisse, dès le mois suivant pour les taux fixes sur 15 ans. Pour les prêts sur 20 ans, de même source, la moyenne est tombée sous ce seuil au mois de mars.
  • CB le 01/07/2016

Taux de l'intérêt légal

L’arrêté fixant les taux de l’intérêt légal en vigueur à partir du 1er juillet 2016 a été publié au Journal officiel.

Depuis le 1er janvier 2015, il existe deux taux de l’intérêt légal, l’un utilisé lorsque la dette est due à un particulier, l’autre « pour tous les autres cas ». Pour le 2ème semestre 2016, ces deux taux s’établissent à :

  • 4,35% « pour les créances des personnes physiques n’agissant pas pour des besoins professionnels ». Exemple : un retard de versement de pension alimentaire.
  • 0,93% « pour tous les autres cas ». Ce taux de l’intérêt légal s’applique notamment lorsque le paiement est dû à l’administration fiscale (intérêts moratoires) ou à une entreprise suite à une décision de justice. Il touche donc certaines affaires judiciaires concernant le crédit immobilier, puisque ce taux de l’intérêt légal s'applique si le taux effectif global (TEG) est erroné (faites vérifier gratuitement si le TEG de votre prêt est erroné) ou n'est pas précisé dans le contrat.

 

  • CB le 09/06/2016

Les taux immobiliers peuvent-ils encore baisser ?

 

Lors du printemps, les taux fixes de crédit immobilier sont passés sous la barre symbolique des 2% sur 20 ans. Une première ! En ce début juin, les moyennes communiquées par les courtiers ou par l’observatoire Crédit Logement-CSA ont encore baissé d’un cran. Cette fois, les taux ont-ils touché leur niveau plancher ?
  • CB le 07/05/2016

Taux immobiliers : les taux à 20 ans sous les 2%

 

Un taux fixe sous les 2% pour un prêt immobilier sur 20 ans : ce n’est désormais plus exceptionnel mais tout simplement la norme, à en croire les données des courtiers en crédit. Sur toutes les durées d’emprunt, les taux fixes touchent de nouveaux planchers en ce début mai.

« La durée phare 20 ans a passé pour la première fois, et très sensiblement, le seuil symbolique des 2% pour les dossiers moyens », affirme Meilleurtaux, dans le baromètre du courtier diffusé le 3 mai. Le taux fixe moyen sur 20 ans a ainsi perdu 0,20 point en un mois pour tomber à 1,87% selon ce réseau de courtage en crédit.

 

  • CB le 23/04/2016

Taux immobiliers : les taux remonteront « tôt ou tard »

Vers la fin de « l’effet d’aubaine » des taux bas.

Le service études du Crédit Agricole voit deux scénarios « possibles » : une « remontée graduelle » des taux des emprunts d’Etat et une hausse modérée des taux de crédit immobilier, dès cette année ; ou « un maintien des taux longs et des taux de crédit à un niveau très bas » avant une remontée à l’horizon 2017 ou 2018. Dans les deux cas, la remontée aurait une incidence sur le marché immobilier, avec une atténuation de « l’effet d’aubaine » pour les acquéreurs : « Les acheteurs seront moins pressés et plus hésitants » en cas de rebond des taux immobiliers.

plus loin dans la course au meilleur taux », s’enflamme Cécile Roquelaure, la directrice de la communication d’Empruntis. « On peut se demander combien de temps ces taux incroyables vont perdurer. »

 

  • CB le 15/04/2016

Loi Pinel : prolongation jusqu'à fin 2017

 

François Hollande a annoncé la prolongation pour un an, « jusqu'au 31 décembre 2017 », du dispositif fiscal Pinel qui a permis de relancer depuis l'an dernier, la vente de logements neufs aux investisseurs.

 

  • CB le 06/04/2016

Taux immobiliers : de nouveaux records tombent en avril

« Quand le jamais vu devient la norme » : c’est par cette formule qu’Empruntis décrit la situation actuelle sur le front des taux immobiliers. Les barèmes reçus par le courtier spécialisé en ce début de mois d’avril sont de nouveau en baisse. Les dossiers moyens peuvent prétendre actuellement à des taux fixes de 1,80% pour un prêt sur 15 ans, 2,10% sur 20 ans et 2,30% sur 25 ans. Tous sont en forte baisse par rapport à mars, de l’ordre de 15 à 20 points de base. « Les banques semblent toujours aller plus loin dans la course au meilleur taux », s’enflamme Cécile Roquelaure, la directrice de la communication d’Empruntis. « On peut se demander combien de temps ces taux incroyables vont perdurer. »

 

  • CB le 03/02/2016

Taux des livrets au 1er Février 2016

Le gouvernement a décidé de suivre les recommandations du gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, et de laisser le taux du Livret A inchangé. Si ces taux n’évolueront pas à court terme, rien n’assure toutefois qu’ils ne baisseront pas dans le courant de l’année 2016.

  • Livret de développement durable (LDD), Livret A et Livret Bleu (au Crédit Mutuel) : 0,75% ;
  • Livret d’épargne populaire (LEP) : 1,25% ;
  • Compte d’épargne logement (CEL) : 0,50% ;
  • Livret d’épargne entreprise (LEE) : 0,50% ;
  • Plan d'épargne logement (PEL) : 1,50% .
  • CB le 12/12/2015

Assurance-vie : nouvel appel à la prudence

Le Haut conseil de stabilité financière, qui réunit notamment Michel Sapin et François Villeroy de Galhau, a une nouvelle fois rappelé sa « vigilance » à l’égard des rendements des fonds en euros qui seront dévoilés dans les prochaines semaines.

A l’occasion de sa septième séance, hier, ce Haut conseil a rappelé qu’il suit « avec attention l’impact de l’environnement de taux bas sur les institutions financières ». Avec une attention toute particulière sur les rendements 2015 de l’assurance-vie, lesquels seront communiqués par les assureurs dans les prochaines semaines, et pour la grande majorité lors des mois de janvier et février 2016.

 

  • CB le 19/11/2015

Taux immobiliers : toutes les grandes banques entre 2% et 3% sur 15 ans


Depuis début 2013, les écarts de taux fixes sur 15 ans n’ont jamais été aussi resserrés : 2% à 2,85% dans les cinq grands réseaux bancaires sondés par l’Anil. Si les taux « usuellement pratiqués » les plus bas ont légèrement augmenté depuis le 2e trimestre 2015, le baromètre du 4e trimestre permet de relativiser la récente hausse des barèmes, finalement très limitée.

Les taux fixes sur 15 ans « se stabilisent à un niveau très bas » selon l’Agence nationale pour l’information sur le logement (Anil), qui a diffusé ce mercredi son indicateur du 4e trimestre 2015. Le contexte reste ainsi « favorable à l’accession à la propriété de ménages comme à la renégociation de crédits » selon l’Anil.


  • CB le 30/10/2015

Assurance-vie : quelle garantie en cas de faillite de votre assureur ?

Pour l’assurance-vie comme pour les produits bancaires, un fonds de garantie peut être saisi en cas de faillite de l’établissement financier. Mais le montant n’est pas le même : 70.000 euros pour l’assurance-vie et 100.000 euros pour les comptes bancaires de dépôt ou d'épargne.

Le fonds de garantie des assurances de personnes (FGAP) est censé intervenir en dernier recours si un assureur ne parvient pas à « redresser sa situation et à honorer ses engagements à 100% ». Ce fonds de garantie indemnise alors chaque assuré jusqu’à 70.000 euros, quel que soit la valeur et le nombre de contrats qu’il détient chez l’assureur en faillite.

 

  • CB le 28/10/2015

Défiscalisation : stabilité des dispositifs outre-mer jusque fin 2020

Le gouvernement va assurer aux entreprises un « cadre stabilisé » de défiscalisation outre-mer « jusque fin 2020 », alors que le dispositif avait pour le moment été prolongé à fin 2017, a annoncé mardi soir George Pau-Langevin.

A partir du 1er janvier 2018, dans les cinq départements et régions d'outre-mer (DOM), le crédit d'impôt qui était expérimenté dans le logement social sera généralisé dans ce secteur, la Caisse des Dépôts assurant le préfinancement dès le début des opérations.

 

  • CB le 16/10/2015

L’immobilier, le meilleur placement sur 10 ans

 

L’immobilier, le meilleur placement sur 10 ans devant l’or, les actions et l’assurance-vie : voici le message véhiculé par la récente étude commandée par un courtier en crédit, et relayé par de nombreux médias début octobre.

Lire les conclusions de cette étude. (article)

 

  • CB le 10/10/2015

SCPI : collecte record

 

Les SCPI accélèrent. Après plusieurs années de stabilité, les annonces de hausse de valeurs de parts se multiplient en 2015. Ces sociétés d’investissement mutualisé dans l’immobilier connaissent une explosion de leur collecte. Faut-il se laisser tenter par leur promesse de rendement de 5% ? (lire l'article)

 

  • CB le 14/09/2015

Taux 2015 de l'assurance-vie

 

Dans le communiqué faisant suite à la dernière séance du HCSF, jeudi soir, les « sages de la finance » soulignent qu’ils continuent de suivre « avec attention » l’impact de « l’environnement de taux bas sur les comportements et les institutions financières ». Et d’embrayer sur la rémunération des fonds à capital garanti de l’assurance-vie : une « poursuite des ajustements à la baisse » est selon les membres du HCSF « nécessaire ».

Le Haut Conseil maintient ainsi la pression sur les assureurs afin que les rendements 2015, qui seront annoncés au compte-goutte sur la période décembre 2015-février 2016, soient en « adéquation » avec « l’environnement financier actuel et la prudence qui doit présider à leur détermination ».

 

  • AFP le 04/08/2015

Crédit immobilier : les taux repartent à la hausse

 

Après plusieurs mois de baisse, les taux de crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques sont repartis à la hausse en juillet. 

Selon une étude Crédit Logement/CSA publiée ce mardi 4 août, les taux se sont établis à 2,06% en moyenne le mois dernier, contre 1,99% en juin. Pour l'accession à la propriété, ils ont atteint 2,10% dans le neuf et 2,09% dans l'ancien. La tendance d'une remontée des taux lors des prochains mois devrait rester "lente et modérée", explique mardi l'Observatoire.

 

  • CB le 21/07/2015

Taux du Livret A : 0.75% au 1er août

 

Le taux du Livret A sera abaissé à 0,75% le 1er août 2015, un nouveau plancher historique, en raison de la faiblesse de l'inflation, a annoncé lundi le ministère des Finances, suivant une recommandation de la Banque de France.

La Banque de France a indiqué les taux de rémunération des autres produits d'épargne réglementée, qui sont indexés sur celui du Livret A, ces taux seront donc en vigueur à compter du 1er août :

  • le Livret de développement durable (LDD) et le Livret Bleu du Crédit Mutuel à 0,75%, comme le Livret A,
  • le Livret d'épargne populaire (LEP) à 1,25%,
  • le Compte d'épargne logement (CEL) et le Livret d'épargne entreprise (LEE) à 0,50%.
  • ImmoGreen le 20/12/2014

Loi PINEL

 

Les dispositions de la loi Pinel sont validées, le gouvernement indique que l’avantage fiscal sera modulé en fonction de la durée, les investisseurs pouvant profiter d’un taux de réduction d’impôt de 12% pour un engagement de 6 ans, 18% pour un engagement de 9 ans, 21% pour un engagement de 12 ans. Si l’acquéreur ne s’est engagé que sur 6 ans, il peut enclencher une période supplémentaire de 3 ans, qu’il pourra renouveler une fois.

Avec le Pinel, un investisseur pourra aussi louer à un ascendant ou à un descendant tout en bénéficiant de la réduction fiscale, à condition toutefois de respecter les mêmes conditions de ressources et de plafonds de loyers que pour n'importe quel autre locataire. Cette mesure ne s’appliquera toutefois qu’aux investissements réalisés à partir du 1er janvier 2015.

Pour le dispositif Pinel Outre mer, la réduction sera de :

  • 23% pour 6 ans d’engagement,
  • 29% pour un engagement de 9 ans,
  • 32% pour une durée de location de 12 ans.

 

  • ImmoGreen le 27/01/2014

Plus values immobilières

 

Pour les cessions de biens immobiliers intervenues à compter du 1er septembre 2013, la loi de finances distingue la taxation des plus-values au titre de l'impôt sur le revenu, et celle au titre des prélèvements sociaux.

S'agissant de l'impôt sur le revenu, l'exonération totale est acquise à l'issue d'un délai de détention de 22 ans (au lieu de 30 ans auparavant). Elle correspond à une exonération de 6 % par an à partir de la sixième année et jusqu'à la 21ème, et de 4 % au titre de la 22ème année.

Concernant les prélèvements sociaux, la loi de finances pour 2014 prévoit une exonération totale à l'issue d'un délai de détention de 30 ans.

A noter, la réforme de la taxation des plus-values sur les terrains à bâtir, qui avait pour objet de supprimer tout abattement pour les cessions intervenant à compter du 1er mars 2014, a été censurée par le Conseil constitutionnel dans sa décision du 29 décembre 2013.

 

 

  •   CB  le 19/10/2012

Les investissements des Français

 

Parmi les placements qui séduisent les français, l’UFF note un intérêt croissant pour les « produits ancrés dans l’économie réelle » : PME non cotées (32%) mais aussi achat de forêts (24%) ou de vignes (20%). Mais c’est l’immobilier qui remporte toujours la majorité des suffrages.

44% des Français interrogés se déclarent ainsi intéressés par le futur « dispositif Pinel ». Mais leur préférence reste dans l’immédiat aux résidences pour les seniors (63%) et aux EHPAD (59%).

Les investissements immobiliers sont notamment favorisés par des taux de crédit toujours en baisse sur 20 ans : ils se situent à la mi-octobre à 3,80%, en baisse de 0,05 point sur un mois.

 

 

Réforme de l’impôt de solidarité sur la fortune

 

Seuil de déclenchement de 1 300 000€.
Fraction de la valeur nette taxable :


N’excédant pas 800 000 € : 0%
Supérieure à 800 000 € et inférieure ou égale à 1 300 000 € : 0,50%
Supérieure à 1 300 001 € et inférieure ou égale à 2 570 000 € : 0,70%
Supérieure à 2 570 001 € et inférieure ou égale à 5 000 000 € : 1%
Supérieure à 5 000 001 € et inférieure ou égale à 10 000 000 € : 1,25%
Supérieure à 10 000 000 € : 1,50%

- Un mécanisme de décote lissera l’entrée dans l’imposition pour les contribuables dont le patrimoine taxable est compris entre 1,3 et 1,4 million d’euros.
- L’assiette de l’impôt est réformée pour limiter la déduction des passifs aux seules dettes se rapportant à des actifs taxables.
- Un mécanisme de plafonnement est rétabli, au taux de 75% des revenus. Pour éviter les comportements d’optimisation, les revenus pris en compte au titre du plafonnement de l’ISF sont étendus aux revenus capitalisés.

 


Le photovoltaïque semble bien vieillir

 

Les modules Kyocera de la première installation photovoltaïque de France raccordée au réseau, mise en service par l'association Hespul en 1992, ont été testés. Cette étude, réalisée par les laboratoires CEA de l'Institut National de l'Energie Solaire (INES) et l'organisme de certification Certisolis, conclut que les modules n'ont perdu que 8,3 % de leur puissance initiale. Aujourd'hui, les principaux fabricants garantissent une baisse de puissance maximale de l'ordre de 20 % sur 20 ou 25 ans.

Le résultat de cette étude montre que les performances de ces modules sont bien supérieures aux valeurs garanties. De quoi être optimiste sur l'efficience des installations tout au long de leur durée de vie !